Radiographie au stade de la mise en charge, montrant la différence de positionnement sous-crestal entre les deux implants. ©Dr Sergio Salina

 

Les résultats à 3 ans post-mise en charge d’une étude multi-centrique, contrôlée et randomisée viennent d’être publiés dans l’International Journal of Oral Implantology. L’objectif de cette étude est d’évaluer si le positionnement sous-crestal d’implants dentaires à 0,5 ou 1,5 mm dans des crêtes osseuses cicatrisées a un impact sur les résultats esthétiques et biologiques à long terme.

Soixante patients partiellement édentés nécessitant deux couronnes implanto-portées ont été recrutés dans six centres. Les deux implants ont été placés aléatoirement à 0,5 mm ou 1,5 mm sous la crête osseuse.

Les deux protocoles chirurgicaux ont donné des résultats esthétiques très élevés (PES>12) et ont démontré une résorption osseuse minimale (<0,5 mm) après 3 ans. Une résorption osseuse légèrement inférieure a été mesurée dans le cadre d’une pose sous-crestale de 1,5 mm par rapport à 0,5 mm, sans impact sur le score d’esthétique. Ceci tend à montrer que l’insertion plus profonde de l’implant pourrait n’être bénéfique que pour garantir la stabilité osseuse, ce qui sera confirmé après 5 ans de suivi.

 

 Lire l'étude complète